DELHAISE Jules

DELHAISE Jules

Romancier, poète dialectal, essayiste

Date et lieu de naissance : 8 / 9 / 1922 Rochefort

Date et lieu de décès : 23 / 5 / 2013 Aye

Origine :   province de Luxembourg

Biographie : 

C'est toujours avec plus de terre de notre Famenne collée à ses chaussures que Jules Delhaise avance dans ses romans. Et bien loin de considérer cette charge comme un fardeau, il en revendique fièrement la propriété. Qu'il s'agisse de ses récits historiques ou de ses histoires contemporaines, toujours restent en toile de fond nos collines et nos forêts, nos vallons et nos rivières, nos plaines et nos grottes.

Contraint, pour autant qu'un père vis-à-vis de ses enfants puisse l'être, à choisir l'oeuvre la plus aboutie, Jules Delhaise cite Les mambours mais aimerait aussi citer Des larmes pour la gloire sans oublier Mais la grotte est toujours là. Comme par hasard, il s'agit là exclusivement de son cycle historique.

Jules Delhaise est né à Rochefort en 1922. Après ses humanités à l'Ecole Moyenne de Rochefort puis à l'Athénée Royal de Dinant, il entre à la SNCB, à Rochefort puis à Jemelle.

Jeune cheminot employé par la Société Nationale des Chemins de Fer, Jules Delhaise a devant lui une voie - sans jeu de mot facile - toute tracée. C'est clair, il gravira un à un les échelons de la profession.

Sans doute jaloux de ce que l'on tente de lui voler son imprévu, le destin frappera et un grave accident mettra un terme à ce cheminement.

Loin de l'abattre, son inactivité momentanée et forcée ouvrira à cet homme cultivé d'autres perspectives et lui offrira l'occasion de penser et d'écrire.

La poésie dialectale et les pièces de théâtre en wallon seront les premiers éléments de sa production. Les gens qui ont connu cette époque évoquent toujours ces souvenirs de revues et de comédies musicales jouées à la salle du Dynamo de On avec un énorme plaisir rétrospectif.

Il restera au service des Chemins de Fer où il terminera sa carrière en qualité de chef de la Représentation commerciale de Liège.

Désormais à la retraite, on pourrait imaginer, comme il l'a sans doute fait lui-même, que sa production littéraire allait être plus abondante. Mais l'intérêt que cet humaniste porte à tant de choses fait que l'écriture reste pour lui un plaisir et non une contrainte.

Bibliographie : 

Romans :

a) Cycle "Gloire du prince et grandeur du peuple" :

  • Les mambours, Éd. Petitpas, Bomal. (Epuisé).

  • Mais la grotte est toujours là, La Dryade, Virton, 1980.

  • Des larmes pour la gloire, La Dryade, Virton, 1988.

  • Le foie de Prométhée, Éd. 47, Virton, 2001.

  • Préface et Post-Scriptum - DVD - Saison 1 - Volume 5, émission consacrée au livre Le foie de Prométhée, réalisée et produite par TV Lux et le Service du Livre Luxembourgeois, 2008.

  • Préface & Post-Scriptum, Mini DVD, émission consacrée au livre Le foie de Prométhée, réalisée et produite par TV Lux et le Service du Livre Luxembourgeois, 2007-2019.

b) Cycle "Collines et rivières" :

  • Les apprentis sorciers, La Pensée Universelle, Paris, 1977. (Epuisé).

  • L'automne d'Émile, La Dryade, Virton, 1984.

  • Thérèse, Éd. de la Joyeuserie, Dampicourt, 1997.

Poésie :

  • Au creux des collines suivi de Chansons prolétariennes, illustrations d'A. Collard, Impribeau, Ste-Ode, 2002.

Dialectes :

  • Saquants fleûrs de nosse pachi, 1993. (Epuisé).

  • Le rôle du dialecte dans la préservation du patrimoine culturel régional, nouvelle, Marche, ville d'auteurs, Éd. Chouette Province, Marche-en-Famenne, 2010.

Humour :

  • La souris lustrée, quatrains humoristiques, Éd. du Mour, 1999. Rééd., chez l'auteur, On, 2006

Prix obtenus : 

  • Jules Delhaise a reçu la Médaille d'Argent (prix de Belgique) 1988 au concours du Cercle International de la Culture et des Arts Français (CIPAF)

  • ainsi que la Médaille d'Or (Prix André Pourtier) en 1989.

Disponible dans notre librairie :