14-18. Libramont-Chevigny & Le Centre-Ardenne dans la Grande Guerre

Résumé

Ni en France, ni en Allemagne, on ne s'attendait à autre chose qu'à une résistance symbolique de la part de la Belgique : "Les Belges", disait l'ambassadeur d'Allemagne à Paris, "ils feront la haie pour nous regarder passer". La réaction de la population belge fut unanime; l'indignation devant ce que l'Allemagne faisait d'un traité international, la volonté de défendre son indépendance et enfin son sens de l'honneur.

En août 1914, Allemands et Français livrent en province de Luxembourg une série de combats de rencontre particulièrement sanglants souvent repris sous le nom de "La Bataille des Frontières" : Longlier-Hamipré, Neufchâtea, Luchy-Ochamps, Maissin, Anloy, Rossignol, Tintigny, Virton, Ethe...

Pour notre pays, quatre longues années d'occupation vont peser de plus en plus durement sur la population : réquisitions, déportations... Au front de l'Yser, de nombreux soldats de chez nous vont vivre un vrai calvaire et y laisser leur vie ou leur santé.

"